Wiki Créer votre mythologie
Advertisement


Arès (en grec ancien Ἄρης / Árês) est le dieu de la Guerre offensive et de la Destruction dans la mythologie grecque. Fils de Zeus et d'Héra, il est assimilé à Mars chez les Romains. Il naquit sur le mont Olympe.

qui signifie "le brave" car il combat à pied. Il est l'époux de Bellone et le père de Romulus et Rémus.

Il possèdent à son compte de nombreuses aventures avec 16 amantes dont Aphrodite avec laquelle il a eu deux fils, Déimos (le peur) et Phobos (la crainte). Il a aussi une fille du nom de Harmonie qui épousera par la suite Cadmos. Il eu aussi Éros (Cupidon). Arès porte comme attribut une lance, un casque  un bouclier et une armure d’airain et ses animaux fétiches sont le lynx, l'oiseau et le pic-vert. Ses animaux de consécration sont le chien et le vautour. Son lieu de culte se trouve à Athènes est le rocher d'Aréopage.

C'est aussi le dieu responsable de la fertilité des cultures, mais aussi le dieu de la jeunesse et du printemps. Le mardi lui est dédié.

Mythe[]

Arès est l'un des enfants de Zeus et d'Héra. Cependant, sa place dans le mythe est relativement limitée. Il apparaît principalement dans des récits de guerre ou de combats, c'est le premier chef de la guerre de Troie, où il se range aux côtés des Troyens après que son frère Apollon lui eut demandé de rejoindre son camp — on le voit d'ailleurs assister également des Achéens. Comme les autres dieux, il exhorte son camp sous diverses apparences, notamment celle d'Acamas, et accompagne les héros sur le champ de bataille. Toutefois, il est le seul à prendre directement part au combat et on le voit par exemple ôter son armure au défunt Périphas.

Sa force surprenante n'en fait pas un combattant invincible. Sa demi-sœur Athéna, qui a pris l'autre parti, l'assomme d'un coup de pierre, et il doit même s'avouer vaincu face à Diomède, un simple mortel, certes inspiré par Athéna. Hors du cycle troyen, il est vaincu deux fois par Héraclès. L’Iliade relate également que les Aloades l'enferment pendant treize mois dans une jarre de bronze. Selon le scholiaste, c'est pour avoir causé la mort d'Adonis, placé sous la charge des Aloades. Il est délivré, à bout de forces, par Hermès. Il s'agit probablement de l'explication étiologique d'un festival survenant tous les 13 mois, durant lequel toutes sortes de licences étaient permises.

Selon Euripide et Hellanicos, quand Halirrhotios, fils de Poséidon, viole Alcippe — fille qu'il a avec Aglaure, fille de Cécrops —, il le tue. Pour ce meurtre, Arès est traduit devant le tribunal des dieux olympiens, sur la colline qui prend son nom. Selon Euripide, il est acquitté. D'après Panyasis cependant, il semble qu'Arès doive servir parmi les mortels, sans doute pour prix de ce meurtre.

La forteresse d'Arès[]

Arès n'avait pas que des appartements à l'Olympe, il avait un repère secret dans les montagnes de Thrace. C'était là qu'il entreposait les butins de guerre, les armures et les armes. C'était une forteresse en fer noir. Il y avait des murs, des tourelles, des tours, un donjon et des grilles. La forteresse était protégée par des divinités mineures guerrières. Il y avait Colère, Menace, Tue-la-mort, et fils d’ordinal

Advertisement